Sophrologie et arrêt du tabac

 

Parce qu’elle repose sur la conscience de soi et les principes d’harmonie entre le corps et l’esprit, la sophrologie peut être d’une aide précieuse dans l’arrêt du tabac.

La dépendance vis-à-vis du tabac est multiple:

  • Dépendance physiologique: la nicotine stimule la libération d’endorphines, les “hormones du plaisir”. Cette dépendance dure jusqu’à 15 jours.

  • Dépendance psychologique: elle est surtout due à l’effet anxiolytique (calmant) de la nicotine, à la sensation de bien être procurée face au stress. On estime qu’elle peut durer jusqu’à 2 ans.

  • Il existe aussi une dépendance liée au contexte, aux situations qui déclenchent l’envie de fumer: cigarette après le repas, proximité de personnes qui fument, convivialité…

 

En sophrologie, il existe plusieurs axes sur lesquels on peut intervenir:

  • La prise de conscience des méfaits du tabac et des bienfaits d’une vie sans tabac.

  • La prise de conscience des situations qui déclenchent l’envie de fumer et son remplacement par une autre activité.

  • Des exercices de respiration pour libérer la respiration et améliorer les capacités respiratoires.

  • Des exercices de relaxation qui permettent de gérer le stress autrement que par la cigarette.

  • Un accompagnement pour prendre de nouvelles habitudes pour une meilleure hygiène de vie.

  • Des exercices de visualisation pour gérer le stress lié à l’arrêt du tabac.


 

La sophrologie est une méthode complémentaire efficace qui apporte aide et soutien pour remplacer le plaisir de fumer par le plaisir de respirer pleinement.